Notre équipe

Conseil d’administration :

Anne Marie CHANONIER (CORNET)

Retraitée de la Fonction Publique, diplômée de lettres classiques. A exercé des fonctions de chef de service (Législation Étrangère)au Ministère de la Justice. Assesseurs au Tribunal pour Enfants de Paris(durant 20ans). Déléguée aux droits des femmes et à l’égalité des Yvelines,au cabinet du Préfet. À siégé plusieurs années au CA de l’association de la Maison d’arrêt de Versailles. Marraine de plusieurs jeunes femmes en recherche d’emploi et d’orientation professionnelle. Et militante dans la lutte contre les violences faites aux femmes, tout spécialement les mariages forcés et l’interdiction faite aux jeunes filles de suivre des études dans certains milieux.

Caroline FOURNET

Caroline Fournet est Professeure de droit pénal comparé et justice internationale à l’Université de Groningen (Pays-Bas). Ses recherches portent sur la relation entre procédure pénale internationale et droits de l’homme et elle s’intéresse tout particulièrement aux moyens de preuve devant les instances pénales internationales et à l’importance de l’expertise et de la preuve médico-légales, y compris en matière de crimes sexuels, devant ces mêmes instances. Ses recherches portent également sur la définition et la qualification des crimes internationaux et elle est l’auteure de plusieurs articles et ouvrages, notamment sur la  distinction entre crimes contre l’humanité et génocide. C’est dans ce cadre qu’elle développe une nouvelle thématique de recherche sur la qualification possible des violences sexuelles – et, dans certains cas, domestiques – en droit pénal international.


Caroline VIÑALS

Carole Viñals est agrégée de l’Université, docteur ès Lettres par l’université de la Sorbonne (Paris IV), actuellement Maître de Conférences à l’Université de Lille. Ses recherches portent sur les femmes : la république espagnole, l’exil féminin , l’émergence d’une quatrième vague féministe en Espagne après la crise de 2008. Elle appartient à l’axe Voies et voix de femmes du laboratoire CECILLE.

Elle a organisé plusieurs Journées d’Etudes sur ces thématiques et créé un séminaire transfrontalier entre les universités de Lille et de Gand en Belgique portant sur la réécriture des mythes féminins au XXIème siècle et ce qu’ils nous révèlent à propos des évolutions de notre société.

Publications :

Carole Viñals : « En Espagne, ce n’est pas du féminisme mou »


Anne SAULAY

Administrateur du Senat depuis 2001, successivement rattachée à la communication puis à la commission des affaires culturelles et à la délégation aux droits des femmes.

Directrice de l’opéra d’Avignon de 2006 à 2009, elle enseigne depuis au sein de l’Ecole des affaires publiques en filière culture de l’institut d’études politiques de Paris dont elle est diplômée en 1998 ( un cours sur la production et la diffusion du spectacle vivant ) et a longtemps porté le jury du Festival de théâtre universitaire « rideau rouge ».
Auteure d’un  » homme qui voulait attraper la lune avec un filet à papillons » en 2015 chez le Passeur Editeur, elle expérimente depuis des formes sensibles d’écriture et prépare pour février 2019 un portrait du sexisme Apres #meeto.

Danielle Michel-Chich

Danielle Michel-Chich est agrégée d’anglais.Elle a été traductrice de nombreux ouvrages anglais et américains.

Elle est aujourd’hui journaliste et auteure.Professionnellement, elle est spécialisée dans les questions de société (handicaps, femmes, vieillesse) et a participé à de nombreux documentaires sur ces sujets.Elle milite depuis ses années d’étudiante pour l’égalité entre les femmes et les hommes et a été de 2002 à 2018 administratrice de la Maison des Femmes de Montreuil, lieu dédié à l’accueil des femmes victimes de violences.

Elle a organisé de nombreux colloques et rencontres sur la question des violences faites aux femmes et accompagne depuis des années les actions de l’association FDFA (Femmes Pour Le Dire Femmes pour Agir, consacrée à la défense des femmes handicapées) mais tente toujours d’ajouter des événements littéraires et artistiques en lien avec ces questions.Par ailleurs, depuis la publication de son dernier ouvrage Lettre à Zohra D., centré sur sa propre histoire dans la guerre d’Algérie, elle intervient très souvent sur la question de la violence et de la résilience, en France et aux Etats-Unis .


Geneviève Dermenjian

Maîtresse de conférences à l’Université de Provence-iUFM. Coresponsable du groupe de recherches Femmes, pouvoirs, créativité féminine de l’UMR Telemme jusqu’à 2008. Elle est membre du CA de l’association « Mnémosyne, pour le développement de l’histoire des femmes et du genre », et membre du jury décernant chaque année le prix Mnémosyne. Elle a publié et coordonné (en collaboration) plusieurs ouvrages sur l’histoire des femmes et du genre, dont Femme, famille et action ouvrière. Pratiques et responsabilités féminines dans les mouvements familiaux populaires.


 Francois Philippe Croué

Président EV+ Président Defim Franchise-Administrateur de FIDI Fédération Interprofessionnelle du Diagnostic Immobilier

« Élevé dans une sorte de gynécée puisque élevé par ma mère, ma tante et ma grand-mère au milieu d’ouvrières du textile, ouvrières de l’entreprise de confection de ma grand mère qui exercerait à notre domicile.

Aujourd’hui encore, je me sens plus à l’aise entouré de femmes que ce soit professionnellement où dans mes activités associatives les femmes ont une capacité de travail et d’écoute beaucoup plus fortes. L’éducation reçue de « mes mamans » me conforte en ce sens. Les hommes conscients de leurs faiblesses, utilisent leur force physique et manipulatrice pour reprendre ce qu’ils estiment leur être un dû. »

 


Michèle Idels

Avocate, est membre depuis 1971 du collectif «Psychanalyse et Politique » (MLF). Elle a participé aux grandes conférences de l’ONU sur les femmes et le développement, côté ONG, et contribué à plusieurs ouvrages collectifs, Génération MLF, 1968-2008, le Dictionnaire universel des créatrices (2013), MLF Psychanalyse et politique, 1968-2018. Co-directrice des éditions des femmes-Antoinette Fouque et co-présidente de l’Alliance des femmes pour la démocratie.

 


Elisabeth Nicoli

Avocate, militante du MLF et de l’Alliance des femmes pour la démocratie (AFD) en1989. Elle a été l’une des assistantes parlementaires d’Antoinette Fouque au Parlement européen. Elle a été l’éditrice du livre Penser avec Antoinette Fouque (Des femmes, 2008). Co-directrice des éditions des femmes-Antoinette Fouque, co-présidente de l’Alliance des femmes pour la démocratie.