Malgré les réformes, la situation des femmes en Arabie Saoudite ne s’améliore pas

Mohammed ben Salman, nommé prince héritier d’Arabie Saoudite en 2017, multiplie les réformes aux allures progressistes pour les droits des femmes : autorisation de conduire, entrée dans les stades, ouverture des salles de cinéma. Mais ces mesures restent minimes et sont davantage des moyens de dorer l’image du prince héritier. Les féministes réclament la fin du tutorat, la libération des militantes emprisonnées, des politiques contre les violences faites aux femmes. Mais pour l’instant c’est la répression de ces mouvements qui règne. Une lueur d’espoir brille tout de même avec la nouvelle génération, dans un pays où 70% de la population a moins de 30 ans.

https://www.marianne.net/monde/arabie-saoudite-derriere-le-faux-reformateur-mbs-des-femmes-qui-valent-toujours-moins-que-rien

 

Laisser un commentaire