« Alice » au Pays Judiciaire

Alice, lilloise de 25ans, arrive à Marseille pour son travail.

Elle est atteinte d’une lourde pathologie médicale.

Elle rencontre Marc 30 ans, fonctionnaire.

Au début, leur histoire est magique, il l’a fait rêver. Elle qui se retrouve seule, loin de sa famille et de ses amis, se sent entourée grâce à cet homme et ses amis. Même si elle sait au fond d’elle que tout est que façade.

Petit à petit, elle se retrouve esseulée, il l’a fait passer devant leur amis, pour une femme fragile et faible, non fiable.

En plaisantant, il l’a traite de mytho, et elle n’ose pas le remettre en place ne public.

Puis un jour, il lui annonce, qu’il a décidé de la rendre heureuse et qu’il veut qu’elle tombe enceinte même si sa vie est en jeux.

Ils décident donc de demander l’accord du corps médical, qui valide cette grossesse si elle est très entourée médicalement.

Mais cette grossesse n’arrive pas, en effet, Marc choisi ce moment là pour lui annoncer qu’elle n’est pas assez bien pour qu’il la touche.

Il demande donc à des amis à lui, d’organiser une insémination.

Alice tombe enceinte à la première tentative.

Sa grossesse sera suivie à Lyon en hospitalisation.

Alice au Pays JudiciaireMarc lui dit qu’il viendra, sauf qu’il oublié cette promesse très rapidement.

Alice se retrouve seule à Lyon, hospitalisée et fragilisée.

Elle demande donc une sortie, les médecins acceptent.

Elle rentre chez elle, et là Marc se retrouve violent verbalement et physiquement en lui reprochant d’être grosse et fatiguée.

Alice, fera des allers retours pendant toutes sa grossesse.

Un jour, elle apprend qu’elle fait une hémorragie et que son bébé aussi.

Le diagnostic est posé : AVC.

La grossesse ne doit pas durer trop longtemps, l’enfant devra naître prématuré.

Marc sera présent le jour de la naissance avec 6 copains à lui pendant 2 heures.

Quand Alice remonte dans sa chambre, il est déjà parti.

Elle rentrera chez elle, quelques semaines plus tard.

Les violences verbales et physiques vont amplifier de jours en jours.

Jusqu’au jour où Alice décide de porter plainte.

Cette plainte sera le début de sa descente aux enfer.

Marc appelle ses amis policiers, avocats et magistrats, tout se retourne contre elle petit à petit.

Bien sur, les violences seront reconnues, il sera condamné.

Une ordonnance de protection sera même validée.

Quand Alice se retrouve face à la juge aux affaires familiales pour l’ordonnance de non conciliation, elle comprend qu’elle va se faire broyer.

Marc arrive à la convocation avec son avocat, ils font alors, tous les deux la bise à la juge.

30mn après, d’un semblant d’entretien, elle sort en pleurs.

Son avocat essaie de la calmer en lui disant que ça semble plus compliqué que prévu.

Un mois après, Marc l’appelle en lui lisant la décision du juge.

Elle recevra cette décision par fax auprès de son avocat 5 jours plus tard.

Elle perd la garde de son enfant de 1an et demi.

Plus de garde, un droit de visite limité à la moitié des vacances scolaires.

Elle est choquée.

Alice, tentera de lance routes les procédures possibles.

Elle perdra tout.

Jusqu’à ce qu’un accord financier soit négocié entre Marc et elle via leur avocat. Argent contre enfant.

Cet accord sera signé, validé par tous les juges qui lui avaient enlever la garde quelques mois avant.

Aujourd’hui, Alice va très bien loin de Marc.

Oui elle est toujours harcelée par Marc, il se sert continuellement de leur enfant contre elle.